Origine de la bière

Origine de la bière : de l’Antiquité jusqu’à nos jours !

Boisson alcoolisée très appréciée, la bière provient de la fermentation alcoolique des moûts de grains tels que l’orge ou le maïs. Il existe également de la bière faite à base de banane ou de manioc. Chacune de ces bières possède une source historique que nous allons découvrir.

La première trace écrite

En Mésopotamie, vers 4 000 av. J.-C., se trouve la trace écrite de l’origine de la bière. Nommé « Sikaru », des tablettes d’argiles montrent la fermentation d’une boisson à base de grains. L’existence de l’orge dans cette période a été déjà prouvé. Il est donc possible que ce breuvage ne diffère pas de la bière actuelle.

Histoire de la bière : La bière à travers l’histoire

Au-delà de la Mésopotamie, la bière a eu sa place dans diverses civilisations de l’histoire.

Durant la période de l’ancienne Egypte, la bière était une boisson divine. Appelée « Zhytum », elle était célèbre pour être plus enivrante que le jus de raisin. Elle provient de la fermentation du froment ou de l’orge, et de la datte. La bière brune est plus commune tandis que la bière blonde est réservée aux fêtes. Son impact est grandiose qu’elle s’est faite importer dans d’autres régions, notamment la Grèce antique, comme monnaie d’échange.

Durant l’antiquité, la bière est considérée comme le breuvage du nord de l’Europe. Elle n’est donc pas privilégiée par les grecs et les romains comme le vin. Tantôt appréciée pour sa teneur en alcool, tantôt préférée par les pauvres, elle prend une toute autre ampleur avec la culture de l’orge et du houblon. Les régions où la culture de ces deux ingrédients sont favorables ont développé la « Cervoise ». Très appréciée des Celtes et des Gaulois, elle reste cependant un breuvage préparé en famille. Cette recette se rapproche fortement de la boisson actuelle avec de l’arôme.

Le Moyen Âge est le théâtre de changement pour la bière. Les monastères développent plusieurs types de bière. C’est d’ailleurs, vers le XIIe siècle, que les propriétés antiseptiques et conservatrices du houblon ont été découvertes. Dans la même période, se distingue aussi son amertume. La culture du houblon se développa alors. La boisson est très appréciée par les Anglo-Saxons et les Germains. Ce sont ces derniers qui lui confèrent le nom « Bier ».

En France, l’édit de 1435 est le texte où le mot « bière » a été visible pour la première fois. Cet édit indique la fabrication de la bière uniquement à base du houblon. Ce qui confère l’origine de la bière.

La bière de nos jours

La révolution industrielle apporta son changement dans la fabrication de la bière. La création d’un refroidisseur de moût, l’identification des levures et la construction des machines à vapeur ont permis une production industrialisée et uniforme de la bière. Outre cela, s’ajoute la découverte de la pasteurisation qui élimine tous les germes indésirables dans le breuvage. De plus, le développement des bouteilles en verre et l’embouteillement facilitent le transport avec les trains à vapeur et la consommation avec la fabrication du réfrigérateur.

Les bières rencontrées de nos jours proviennent majoritairement de grandes firmes automatisées. Elles ont vécu à l’air du temps et ne connaissent plus le caprice de la météo et des saisons. Si la bière a connu un essor industriel, elle est aussi développée de manière artisanale dans beaucoup de régions du pays. La révolution de nos jours, avec internet, a mis au point la bière en ligne. Désormais, il est aussi possible de se fournir en ligne grâce à de nouvelles technologies.

Histoire de la bière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour naviguer sur notre site il faut accepter nos politiques en matière de cookies et avoir + de 18 ans

En poursuivant la navigation vers le site Internet de Beer Discover vous acceptez notre politique concernant l’utilisation de robots et traceurs sur notre site à des fins marketing et d’amélioration du site internet et du service client. Vous certifiez également être majeur (avoir + de 18 ans) et avez pleinement conscience que la vente d’alcool est interdite au mineures en France.